Pesticides, révélations sur un scandale Français
Le livre choc de Fabrice Nicolino et François Veillerette sur les pesticides est dans les librairies ce matin du 1er mars 2007. « Pesticides, Révélations sur un scandale français » fera date parce que cet ouvrage montre pour la première fois comment un lobby industriel est parvenu à s’emparer de tous les centres de décision.

Ses premiers lecteurs, qui ont eu accès aux épreuves du livre, sont enthousiastes. Les mêmes mots et expressions reviennent en boucle : « passionnant », « triomphe du journalisme d’investigation », « décapant », « polar haletant », « liens incestueux », « magouilles, combines », « stupéfiant »
(voir le site
http://www.pesticides-lelivre.com, rubriques ‘la presse en parle’ et ‘ils ont dit’).
Vous ne serez donc pas déçu, mais à une condition : celle de lire au plus vite, avant le fracas des élections, ce grand livre démocratique.

Vite, en effet, car les adversaires de la vérité commencent à montrer les dents, adressent des lettres recommandées à l’éditeur Fayard, qui a eu le courage de publier, ou bien agressent verbalement François Veillerette sur un plateau de télévision. Vite !
Le succès de ce livre essentiel est entre vos mains.
Lisez et faites lire. Diffusez ce message autour de vous.
Maintenant ! Et grand merci à vous tous.


Fabrice Nicolino et François Veillerette, les auteurs du livre
© Xavier Lambours

Lettre écrite en 2070
Nous sommes en l'an 2070.
Je viens d'avoir 50 ans, mais j'en parais 85.
J'ai de gros problèmes rénaux car je bois très peu d'eau.
Je crois que je n'en ai plus pour longtemps.
Aujourd'hui je suis une des personnes les plus agées de cette société.

Je me souviens, quand j'avais 5 ans, tout était différent.
Il y avait beaucoup d'arbres dans les parcs, les maisons avaient de jolis jardins et je pouvais profiter d'un bain et rester sous la douche pendant 1 heure.
Maintenant, nous utilisons des serviettes humidifiées d'eau minérale pour nous rafraîchir.

Avant, toutes les femmes montraient leurs belles chevelures.
A présent, nous devons nous raser la tête pour la garder propre sans utiliser d'eau.
Avant, mon père lavait sa voiture avec de l'eau qui sortait du tuyau d'arrosage.
Aujourd'hui les enfants ont du mal à croire que l'on pouvait consommer de l'eau pour cet usage.

Je me souviens qu'il y avait beaucoup d'avertissements qui disaient: "FAITES ATTENTION A L'EAU",
mais personne n'y prenait garde.
Les gens pensaient que l'eau était inépuisable.
Aujourd'hui, tous les fleuves, barrages, lagunes et nappes phréatiques sont irrémédiablement pollués ou assêchés.

Le paysage alentour n'est plus qu'un immense désert. Les infections gastro-intestinales, maladies de la peau et des voies urinaires sont les principales causes de mortalité.

L'industrie est paralysée et le taux de chomage dramatique.
Les usines de désalinisation d'eau de mer sont la principale source d'emplois.
Elles te donnent de l'eau potable en guise de salaire.

Les agressions pour un bidon d'eau sont monnaie courante dans les rues désertes.
La nourriture est à 80% synthétique.

Avant, on recommandait à une personne adulte de boire 8 verres d'eau par jour.
Aujourd'hui, je ne peux plus en boire qu'un demi-verre.

Faute de pouvoir laver nos vêtements, nous les jetons, ce qui augmente la quantité d'ordures.
Nous avons dû revenir aux fosses d'aisance (fosses sceptiques) comme au siècle passé, car les réseaux d'égouts ne fonctionnent plus à cause du manque d'eau.

Les gens font peur à voir: leurs corps sont affaiblis, fripés car déshydratés, couverts de plaies à cause des rayons ultraviolets qui ne sont plus filtrés dans l'atmosphère à cause du trou dans la couche d'ozone.

A cause de la sêcheresse cutanée, une jeune femme de 20 ans en paraît 40.
Les scientifiques font des recherches, mais il n'y a aucune solution envisageable.
On ne peut pas fabriquer d'eau.
L'oxygène est aussi dégradé à cause du manque d'arbres, ce qui diminue le quotient intellectuel des nouvelles générations.

La morphologie des spermatozoïdes d'un grand nombre d'individus s'est modifiée...
...ce qui entraine beaucoup de naissances d'enfants victimes d'insuffisances, de mutations et de malformations.

Le gouvernement nous fait même payer une taxe sur l'air que nous respirons: 137 m3 par adulte et par jour.
Ceux qui ne peuvent pas payer sont chassés des "zones ventilées", qui sont équipées de gigantesques poumons mécaniques fonctionnant grâce à l'énergie solaire.
L'air n'y est pas de très bonne qualité, mais au moins on peut respirer.

Certains pays ont réussi à préserver des îlots de végétation avec leur propre cours d'eau.
Ces zones sont surveillées de très près par l'armée.
L'eau est devenue une denrée rare, un trésor très convoité, bien plus encore que l'or ou les diamants.

Ici en revanche il n'y a plus d'arbres car il ne pleut quasiment jamais.
Et quand il se met à pleuvoir, c'est une pluie acide qui tombe.
Il n'y a plus de saison à cause des changements climatiques (effet de serre), et des activités polluantes du XX ème siècle.
On nous avait pourtant prévenus qu'il fallait prendre soin de notre environnement, mais personne n'en faisait cas.

Lorsque ma fille me demande de lui raconter comment c'était quand j'étais jeune, je lui décris comme les forêts étaient belles.
Je lui parle de la pluie, des fleurs, du plaisir que c'était de se baigner et de pouvoir pêcher dans les rivières et les lacs, de boire autant d'eau qu'on voulait.
Et de la bonne santé des gens.

Elle me demande: "Papa, pourquoi y'a plus d'eau?" J'ai alors la gorge serrée...

Je ne peux m'empêcher de me sentir coupable, parce que j'appartiens à la génération qui a achevé la destruction de notre environnement en ne prenant tout simplement pas au sérieux des avertissements pourtant si nombreux.
J'appartiens à la dernière génération qui aurait pu changer le cours des choses, mais qui en a décidé autrement.

Aujourd'hui, nos enfants en payent le prix fort.

Franchement, je pense que la vie sur cette terre ne sera plus possible d'ici peu car la destruction de l'environnement est arrivée à un point de non retour.

Comme j'aimerais revenir en arrière et faire en sorte que l'humanité toute entière ait compris celà...
..au moment où nous pouvions encore faire quelque chose pour sauver notre planète Terre!

Envoie cette lettre à tous tes contacts pour contribuer, ne serait-ce qu'un peu, à la prise de conscience globale et nécessaire sur le sort de l'eau.
Ceci n'est pas un jeu, c'est déjà notre réalité. Fais-le pour tes enfants, et si tu n'en as pas encore, peut-être en auras-tu un jour. Ne leur laisse pas un enfer en héritage...
Laisse-leur la vie !!!

Vaccinations, la dictature française
Les députés ont adopté en première lecture le 11 janvier le texte suivant :
"Le refus de se soumettre ou de soumettre ceux sur lesquels on exerce l'autorité parentale ou dont on assure la tutelle aux obligations de vaccination prévues aux articles L.3111-2, L.3111-3 et L. 3112-1 ou d'en entraver l'exécution est puni de 6 mois d'emprisonnement et de 3750 euros d'amende".

Je vous invite donc à entrer en mobilisation, et à contacter les sénateurs que vous pouvez connaître ou les personnes ayant une influence en France afin que le Sénat ne valide pas le texte. Pour cela il faut que des amendements soient proposés en tel nombre que les Sénateurs ne veuillent pas risquer de faire une erreur en validant le texte proposé. Après, du fait des élections, il y aura un répit des travaux parlementaires et on aura plus de temps pour éviter une telle aberration et une telle menace pour la liberté individuelle, contre cette atteinte à la liberté des parents quant aux soins à donner à leurs enfants. Le sénat devant étudier le texte de loi et les amendements posés les 8 et 14 février, un maximum de protestation doit donc arriver chez votre sénateur avant le 8 février (vous trouverez l'adresse du sénateur de votre région sur http://www.senat.fr/elus.html )

Article qui peut aider à se faire une idée :

Il fut une époque, en France, où les jeunes hommes avaient une obligation militaire, la conscription, qui durait un an, vers la fin. Cette conscription à ses débuts, était strictement obligatoire et l'antimilitarisme fermement réprimé. Dans les années 70, des jeunes hommes se sont battus et ont fait de la prison (militaire) pour obtenir le droit de ne pas toucher une arme et un statut particulier : objecteur de conscience. Après le combat de plusieurs conscrits et des années de privation de leur liberté, ce statut a été créé, même s'il obligeait à un service plus long, il permettait aux antimilitaristes de respecter leurs idées. Aujourd'hui, ce sont des familles qui combattent pour leur liberté vaccinale cette fois, qui ont décidé d'agir à découvert et en utilisant la loi pour faire valoir leur droit, particulièrement grâce à la loi Kouchner qui permet le refus d'un traitement médical.

Pour les sénateurs

Nous vous contactons à propos du projet de loi voté par l'Assemblée Nationale et qui va prochainement vous être présenté ; il stipule :
"le refus de se soumettre ou de soumettre ceux sur lesquels on exerce l'autorité parentale ou dont on assure la tutelle aux obligations de vaccination prévues aux articles L.3111-2, L.3111-3 et L. 3112-1 ou d'en entraver l'exécution est puni de 6 mois d'emprisonnement et de 3750 euros d'amende".

Comme de nombreux parents, nous sommes abasourdis par de telles considérations administratives qui oublient le rôle fondamentalement biologique et personnel de l'immunité et donc de la santé. La France s'est singularisée par des retards graves et des scandales concernant la santé et l'environnement (hormones de croissance, amiante interdite tardivement, distilbène interdit tardivement, BCG inefficace + abandonné + non obligatoire partout sauf ici, directives européennes non transposées.)

La coupe est pleine et maintenant, alors que les prix Nobel de médecine 1982 (sur le typage HLA) et 2005-06 (sur les RNAi) donnent des pistes pour expliquer les effets indésirables et les échecs des vaccins sur certaines personnes, le législateur fait preuve de son incohérence en rapportant les vaccinations à un acte administratif/pénalisable alors qu'il est avant tout médical, purement personnalisé et personnel (dans le cadre de la Loi Kouchner du 4 mars 2002, art 1111-4 sur le libre consentement et l'information).

Bref, ne faisant partie d'aucune secte, mais étant pourvus d'esprit critique, nous sommes scandalisés par cette dérive, espérons n'avoir pas à faire intervenir l'arsenal procédurier (avocats, etc.) pour réagir face à l'application éventuelle de ce projet de Loi. Cette législation répond aux pressions des lobbies pharmaceutiques qui veulent sauvegarder et intensifier leurs profits financiers en contradiction avec les connaissances actuelles en immunologie. La santé est trop précieuse pour être appropriée par quelques lobbies, qui ont tout intérêt à vendre le plus de médicaments et pas le contraire.

Nous comptons sur vous pour que le discernement puisse voir le jour et que la France s'aligne sur ses voisins européens, qui ont levé l'obligation vaccinale depuis longtemps ou ont admis la clause de conscience. Leurs statistiques démontrent qu'il n'y a pas lieu de prôner la nécessité des vaccinations. En Allemagne par exemple où le BCG n'est plus obligatoire depuis vingt ans, il n'y a pas plus de cas de tuberculose qu'en France (et même un pourcentage moindre).

Espérant que vous entendrez mon appel, je vous prie ….

La beauté naturelle en Ayurvéda
L'Ayurvéda nous offre des recettes simples et naturelles pour un visage éclatant de beauté et de santé.
Ces préparations sont issues des textes védiques et sont réalisées en utilisant des produits naturels: herbes, huiles végétales, huiles essentielles, épices, farines de céréales, que les femmes d'Inde utilisent pour le massage, le nettoyage et les soins de beauté.
Elles connaissent les caractéristiques de leur peau selon les 3 Doshas: trois principes vitaux (centres d'énergie) qui règlent l'intelligence de nos cellules. Vata est le principe du mouvement (système nerveux, cerveau), Pitta règle les processus de transformation (métabolisme et digestion), tandis que Kapha est une énergie statique qui règle la structure (squelette, os). Chaque individu a un Dosha dominant qui détermine sa propre constitution psyco-physique. Le déséquilibre des Doshas cause des troubles plus ou moins graves qui peuvent se manifester sous forme de maladie. La médecine ayurvédique se propose donc d'équilibrer les 3 énergies, en fonction de la constitution ou tempérament de la personne, en harmonisant ainsi le corps et le mental.

Selon l'Ayurvéda la peau révèle la typologie individuelle qui reflète le bien-être physique et mental:
La peau de Vata est sèche, rugueuse, fine, froide, sensible et très réactive.
La peau de Pitta est irritée, rougie, sensible.
La peau de Kapha est grasse, épaisse, soujette aux boutons et aux comédons.

“Les massages aux huiles sont extraordinairement bénéfiques à la peau et devraient être pratiqués régulièrement. Il soignent et protègent..,confèrent douceur, souplesse et pouvoir de séduction...” (Charakasamhita)

Sur la base de leur type ayurvédique les femmes d'Inde choisissent les huiles végétales les plus adaptées à son type de peau:
• l’huile de Sésame, nourrissante et chaude pour une peau de type Vata,
• celle de Coco, rafraîchissante, pour Pitta
• l’huile de moutarde, stimulante, pour Kapha qu'elles utilisent pour les soins quotidiens et les massages.
Le massage facial relaxe et tonifie les muscles du visage, crée luminosité, addoucit la peau, améliore la circulation sanguine. Un massage vigoureux sur la peau aide à prévenir la formation d'une excessive quantité de cellules mortes. L’Ayurveda fait grand usage d’huiles végétales car elles apportent à la peu les nutriments qui la protègent du dessèchement et de l’oxydation. Ces huiles peuvent être enrichies d’huiles essentielles pour des soins personnalisés spécifiques.Voici quelques solutions efficaces pour des traitements faciaux (10 min.)

Peau Sèche (Vata)
Dans 30 ml d’huile de sésame ajouter 10 gouttes d’h.e. de Géranium, 5 gouttes h.e. de Néroli, 5 gouttes h.e. de Citron.
Chaque fois utiliser pour le massage 3 gouttes de ce mélange avec 6 gouttes d’eau.

Peau Sensible (Pitta)
Dans 30 ml d’huile d’amande douce ajouter 10 gouttes d’h.e. de Jasmin, 10 gouttes h.e. de Santal.
Chaque fois utiliser pour le massage 2-3 gouttes de ce mélange avec 4-6 gouttes d’eau.

Peau Grasse (Kapha)
Dans 30 ml d’huile de tournesol ajouter 10 gouttes h.e. de Lavande, 5 gouttes h.e. de Bergamote, 5 gouttes d’h.e. de Sauge sclarée.
Chaque fois utiliser pour le massage 2 gouttes de ce mélange avec 4 gouttes d’eau.
Pour un massage anti-âge les essences d'encens, géranium, santal et patchouli sont bénéfiques mélangées à de l'huile d'amande douce.
Au bout de 10 min. retirez l'excès d'huile avec un mouchoir en papier.

Gaetana Camagni
Elle organise avec des thérapeutes un programme de formation ayurvédique et des vacances bien-être à St. Raphael (Côte d'Azur) dédiées à la santé et aux soins naturels.
Les recettes de cet article font partie du stage en massage et cosmétique ayurvédique.

Acheter les produits Ayurvédiques sur notre boutique

Pour en savoir plus www.soleilnature.com

Franc succès de la première Semaine de l’Epargne Solidaire en Midi-Pyrénées.
Pour mieux connaître et comprendre l’épargne solidaire, du 25 novembre au 2 décembre 2006, la région Midi-Pyrénées accueillait la « Semaine de l’Epargne Solidaire ».

Dans ce cadre, des conférences, tables rondes et « apéros » étaient organisés par les différents acteurs financiers solidaires à Albi, Auch, Foix, Montauban, Pujaudran, Sébazac, Toulouse et Tournefeuille ainsi que de nombreuses visites pour savoir à quoi sert l’argent des épargnants.

La Semaine de l’Epargne Solidaire a mobilisé plus de 450 visiteurs et a provoqué une hausse sensible des fréquentations sur www.finansol.org des Midi-Pyrénéens. Par exemple, la Rando-Nef, très appréciée, a permis aux visiteurs de faire un tour à vélo, dans Toulouse, pour visiter plusieurs entreprises et associations financées par des capitaux solidaires parmi lesquelles Movimento (Société de coopérative de location de vélos), Solagro (Association réalisant des écobilans et diagnostics énergétiques), une éco-maison et une Biocoop. Ailleurs, une société de travaux forestiers (SARL Eurosylva) et un atelier de tapisserie d’art ont ouvert leurs portes ainsi que Websourd (services à l’attention des sourds) soutenu par IES (société de capital risque qui finance des projets dans la région).
Cette année, un guide pratique des finances solidaires en Midi-Pyrénées à destination des responsables associatifs devrait être édité pour orienter les associations qui souhaitent accorder leur gestion financière à leurs principes et soutenir l’économie solidaire en investissant dans des produits d’épargne solidaire, ou accéder à des financements en bénéficiant d’un accompagnement personnalisé.
Au programme des Semaines de l’Epargne Solidaire en 2007 : l’Aquitaine en octobre et une seconde édition pour l’Ile-de-France fin novembre/début décembre.
Nous vous y attendons nombreux : faites-le savoir !

Plus d’information sur les Semaines de l’Epargne Solidaire :
Cliquer ICI

L’interdiction des produits des phoques apporte de nouveaux espoirs
Un nouvel épisode de la cruelle chasse aux phoques s’approche rapidement au Canada et des centaines de milliers de jeunes phoques seront massacrés au printemps prochain. Est-il réellement possible d’arrêter cette tragédie annuelle qui se poursuit d’année en année bien qu’étant injustifiée tant au plan économique qu’environnemental ?

Grâce à votre soutien répété, la réponse est un OUI franc et massif. Voyez ce que vous avez accompli l’an dernier. Les interdictions de vente des produits dérivés des phoques ont fait de grands pas en 2006 à travers l’Europe et le monde entier. En fait, la Belgique vient de voter la première interdiction nationale sur (tous) les produits dérivés des phoques dans l’UE !

L’an dernier:
- Le Parlement européen a publié une déclaration écrite appelant à l’interdiction de l’importation, l’exportation et la vente des produits des phoques du Groenland et des phoques à capuchon.
- Le parlement italien a suspendu provisoirement l’importation de peaux de phoque et produits dérivés des phoques. Une proposition législative destinée à interdire le commerce de produits tirés des phoques a également été annoncée.
- Le Parlement allemand a voté à l’unanimité une motion destinée à interdire l’importation des produits des phoques. Cette motion demande au gouvernement d’oeuvrer en vue d’une interdiction au niveau de l’UE et d’instaurer un embargo provisoire en Allemagne jusqu’à ce l’interdiction européenne soit adoptée.
- Le Mexique a interdit l’importation et l’exportation de tous les mammifères marins (y compris les phoques) et leurs produits dérivés.

Rejoignez-moi à nouveau sur la glace cette année.

Dans sa volonté d’aboutir à la fin de la chasse aux phoques, IFAW continuera de documenter la chasse commerciale des phoques et sa cruauté permanente, et de promouvoir la promulgation d’interdictions des produits des phoques à travers l’Europe. Bien que les membres de notre équipe de surveillance aient été menacés de mort et qu’ils aient été agressés physiquement à l’aide de gaffes de bateau et de gourdins, nous pensons qu’il est important que les Canadiens et le monde entier comprennent la réalité de ce qui arrive à ces jeunes phoques.

Cette campagne ne sera pas gagnée en une fois. Elle ne s’obtiendra qu’une petite victoire après l’autre jusqu’à ce qu’il n’existe plus aucun marché pour les produits des phoques ; ainsi, le gouvernement canadien de mettre un terme à la chasse une fois pour toutes. Ces victoires sont illustrées par les interdictions de produits en Europe en 2006 et les nouveaux triomphes que nous sommes certains de remporter ce printemps avec votre aide

Bien sincèrement,

Fred O’Regan, Directeur Général

Residus de pesticides dans les fruits et legumes
La DGCCRF etablit chaque annee un bilan des resultats des plans de surveillance et de controles des residus de pesticides dans les productions vegetales. Le bilan (1) des donnees 2005 a ete publie ce 26 janvier 2007.

La DGCCRF presente des resultats de maniere rassurante en precisant que :" Pour les fruits et legumes 93,4 % des echantillons sont conformes et 6,7 % presentent une teneur en residus depassant la LMR autorisee (nationale ou communautaire)" .

Le MDRGF proteste contre la facon dont ces resultats sont presentes, qu'elle juge tendancieuse.

En effet, il n'est nul part mentionne la proportion des aliments vegetaux qui contiennent des residus de pesticides a des teneurs inferieures aux LMR, ce qui permet de donner une impression faussement rassurante des chiffres de la contamination des aliments par les pesticides. Rappelons que les chiffres 2004 montraient la presence de pesticides a des taux inferieurs aux LMR dans 43.8% des echantillons de fruits et legumes . Et en 2005 ? Mystere !!!

L'annee derniere les chiffres (2) avaient ete presentes plus honnetement. On avait ainsi appris a la lecture des donnees de 2004 que : " Des teneurs inferieures a la limite maximale de residus (LMR) ont ete detectees pour 43,8 % des echantillons. 96,2 % des fruits et legumes analyses respectent donc la reglementation. Les LMR ont ete depassees dans moins de 4%."

La comparaison entre ces deux annees montrent une degradation : passage de 96.2% a 93.4% des echantillons respectant la reglementation, passage de moins de 4% a 6.7% des echantillons superieurs aux LMR. Cette degradation serait elle la cause de la disparition du chiffre de la proportion des aliments vegetaux avec residus inferieurs aux LMR ? Le chiffre serait il si alarmant en cette periode electorale ?

"Le MDRGF demande la publication immediate de tous les chiffres de ce bilan annuel sur les residus de pesticides dans les aliments vegetaux afin que les citoyens puissent se faire une idee juste du niveau de contamination important de leur alimentation par les pesticides." Demande Francois VEILLERETTE, President du MDRGF.

1 : http://www.finances.gouv.fr/DGCCRF/03_publications/com_ddp/residuspesticides.pdf

2 : http://www.minefi.gouv.fr/DGCCRF/04_dossiers/consommation/controles_alimentaires/actions/pesticide0806

Monsanto condamné pour ses pubs sur le Roundup
Le tribunal de Lyon vient de condamner le geant de l'agrochimie Monsanto pour "publicite mensongere". C'est la victoire de David contre Goliath. Monsanto, le mastodonte de l'agrochimie, dont le siege français se trouve a Bron, dans la banlieue lyonnaise, etait poursuivi pour publicite mensongere autour du Roundup, le desherbant le plus vendu au monde, par l'association Eaux et rivieres de Bretagne (ERB).
Vendredi a Lyon, Monsanto Agriculture France a ete condamne a payer une amende de 15 000 euros. Le distributeur du Roundup, la societe Scotts France, poursuivie pour les memes faits, a aussi ete condamnee a une amende de 15 000 euros. Le tribunal correctionnel a egalement ordonne la publication du jugement dans le quotidien le Monde et dans Maison et Jardin Revue.

ERB avait depose sa plainte en 2001, scandalisee par la campagne publicitaire deployee par Monsanto. Leader en France de la vente de pesticides aux particuliers, l'agrochimiste a bati le succes de sa gamme phare sur une image "ecolo". Qualifie dans les publicites de "biodegradable", le Roundup (une denomination generique pour une gamme de produits) etait aussi cense "respecter l'environnement", "laisser le sol propre".

Glyphosate. En 2000, Monsanto s'est paye une grosse campagne de pub a la tele pour le Roundup. Nous, on venait d'obtenir les resultats d'etudes qui montraient la presence massive de glyphosate, la matiere active du Roundup, dans les rivieres bretonnes", se souvient Gilles Huet, delegue de l'association (1). Or le glyphosate est un produit dangereux pour l'environnement et la sante, dont la presence dans l'eau et les aliments est reglementee par de multiples textes francais et europeens. En 2001, il est classe par la Commission europeenne comme "toxique pour les organismes aquatiques" et pouvant "entrainer des effets nefastes a long terme pour l'environnement".

"Avec ses pubs mensongeres, Monsanto a favorise la banalisation de l'usage de ce pesticide, le plus vendu aux jardiniers amateurs", deplore ERB. Une banalisation qui se traduit, selon l'association, par le fort taux de pollution des eaux francaises : les deux molecules chimiques issues du Roundup sont detectees respectivement dans 55 % et 35 % des eaux superficielles (2).

Aux Etats-Unis, a la suite d'une procedure judiciaire menee dans l'Etat de New York, Monsanto avait du cesser, des 1996, ce type de publicite sur le territoire americain. Mais en France, ce n'est que depuis 2003 que les produits Roundup ne sont plus porteurs de ces qualifications fallacieuses.

Depuis 2001, la toxicite du Roundup pour l'environnement et la sante a ete confirmee par de nouvelles etudes scientifiques. "L'equipe du Pr Robert Belle, du CNRS de Roscoff, a mis en evidence le caractere potentiellement cancerigene de l'herbicide (1), precise Jean-Paul Guyomarc'h, responsable du dossier pour ERB. Celle de Gilles-Eric Seralini, professeur de biologie moleculaire a l'universite de Caen, montre que le Roundup est aussi un perturbateur endocrinien."

Le proces avait ete reporte deux fois. Mais vendredi, dans son jugement, le tribunal correctionnel de Lyon a estime que "l'utilisation combinee sur les etiquettes et emballages des termes et expressions "biodegradable", "laisse le sol propre", etc., [...] pouvait laisser faussement croire au consommateur a l'innocuite totale et immediate desdits produits par suite d'une degradation biologique rapide apres usage [...] alors qu'ils peuvent au contraire demeurer durablement dans le sol, sous la forme de glyphosate et de son adjuvant, voire se repandre dans les eaux souterraines".

"Confiance". Plus genant encore pour Monsanto, la justice a considere que l'industriel savait parfaitement, et "prealablement a la diffusion des messages publicitaires litigieux, que les produits vises presentaient un caractere ecotoxique". Pour le porte-parole de Monsanto France, Yann Fichet, ce jugement "ne remet pas en cause l'utilite des produits de la gamme Roundup". "Il existe une relation de confiance entre nos produits et ses utilisateurs, et nous pensons que les consommateurs continueront a utiliser le Roundup", ajoutait-il vendredi. Monsanto etudie la possibilite de faire appel.

Au contraire, pour Eaux et rivieres de Bretagne, a qui Monsanto doit verser 5 000 euros de dommages et interets, "cette condamnation met fin au mensonge de la firme, remet les pendules a l'heure" et "constitue une excellente nouvelle pour la protection de l'eau". D'ailleurs, rappelle ERB, l'article 36 de la loi sur l'eau adoptee le 30 decembre dernier prohibe "les publicites pouvant donner une image exagerement securisante ou de nature a banaliser l'utilisation des pesticides".

(1) Liberation des 29 octobre et 5 novembre 2004.
(2) Dernier rapport de l'Institut francais de l'environnement.

L'Ecologiste n. 21 - Dossier : un monde sans pesticides
Peut-on se passer des pesticides ? Oui, et dans tous les domaines !
Une demarche d'autant plus urgente que la France detient le triste record européen de consommation de pesticides, utilisés a 90 % par l'agriculture. La France est également très en retard en matière d'agriculture biologique : seuls 2 % de la surface agricole utile lui sont consacrés. Enfin, l'Hexagone est également lanterne rouge en matière d'agriculture dite « intégrée », première étape qui permet déjà une réduction de 25 a 80 % de l'utilisation des pesticides. Bref, en France les pesticides sont encore massivement utilisés. Or le dossier de L'Ecologiste montre en 32 pages que, dans tous les secteurs où sont utilisés les pesticides, des alternatives viables et crédibles existent.

Au jardin ou en viticulture, en élevage ou au verger, à la maison ou en grandes cultures, pour la production de semence ou de miel, pour les espaces verts ou la lutte contre le paludisme.

Le dossier de L'Ecologiste a fait appel à des spécialistes de chaque domaine pour exposer clairement l'etat actuel des alternatives. Agriculteurs biologiques bien sur, chercheurs de l'INRA, du CNRS, de l'université, associatifs, ingénieurs agronomes.

Et pour promouvoir toutes ces alternatives, on decouvrira dans L'Ecologiste la présentation de la Semaine pour les alternatives aux pesticides organisée du 20 au 31 mars 2007 par une centaine d'associations coordonnées par le MDRGF (http://www.mdrgf.org), association avec laquelle le dossier de L'Ecologiste a été réalisé.

A lire également dans ce numéro : Une analyse des propositions de Nicolas Hulot, l'histoire de la première multinationale, les bienfaits de l'allaitement, la génèse des Amis de la Terre racontée par l'un de ses fondateurs, le microcrédit merite-t-il un prix Nobel ?... et les rubriques habituelles !

Trimestriel, en kiosque jusqu'a fin mars 2007 ou sur commande, 6 euros

Redaction : 25, rue de Fecamp 75012 Paris. Fax 01 43 47 03 38
Abonnements, commande numeros et livres : 18-24 quai de la Marne 75164 Paris Cedex 19
Courriel :
contact@ecologiste.org
Sommaires complets + librairie sur Site Internet : www.ecologiste.org
Directeur de publication : Teddy Goldsmith.
Redacteur en chef : Thierry Jaccaud

La désinformation d'ExxonMobil sur le changement climatique
Un récent rapport de l’Union of Concerned Scientists montre comment ExxonMobil, la première compagnie pétrolière privée du monde a encourager financièrement la désinformation sur le changement climatique.

C'est en s'inspirant des tactiques de désinformations de l'industrie du tabac, que le géant américain ExxonMobil (plus connu sous la marque Esso en France) a distribué près de 16 millions de dollars américains entre 1998 et 2005 à un réseau de 43 organismes pour semer le trouble dans le public que la question du changement climatique, selon le rapport du 3 janvier 2007 de l'Union of Concerned Scientists (un groupe important de scientifiques mobilisés sur les questions environnementales), "Smoke, Mirrors & Hot Air".

Ce travail de fond a été initié plus particulièrement aux Etats-Unis avec la création en 1989 de la Global Climate Coalition (regroupant alors Texaco, General Motors, Ford, British Petroleum...). Cette structure a milité contre le protocole de Kyoto et la réduction des gaz à effet de serre tout en discréditant les conclusions du GIEC en attaquant les faiblesses et les lacunes des prévisions sous couvert "scientifique".

Ainsi, en mai 2006, peu de temps avant la sortie du film d'Al Gore "Une vérité qui dérange", leCompetitive Enterprise Institute (CEI), une organisation de lobbying crée par ExxonMobil vantait, dans des spots télévisés, les vertus du dioxyde de carbone, "un gaz inoffensif, indispensable à la croissance des plantes", donc à la vie.

Si l'annonce, sortie de son contexte, n'est pas fausse, elle se garde bien de signaler qu'à forte concentration (ce qui est le cas actuellement), le CO2 déstabilise notre équilibre climatique et compromet la pérennité de nos sociétés.

Selon le rapport de l'Union of Concerned Scientists, les fondations de ExxonMobil ont publié à maintes reprises les conclusions d'un petit groupe de contestaires sur le changement climatique. Par exemple, l'institut George C. Marshall, qui a perçu 630 000 dollars d'ExxonMobil, a récemment fait la promotion du livre de Patrick Michaels, professeur de recherche en sciences environnementales à l'Université de Virgnie et climatologue de l'État de Virginie. Cet auteur, qui conteste le changement climatique, est affilié avec au moins 11 organismes fondés par ExxonMobil.
De la même façon, ExxonMobil a fondé de nombreux groupes moins connus comme l'Annapolis Center for Science-Based Public Policy and Committee for a Constructive Tomorrow qui a notamment promu le travail de Sallie Baliunas, une astrophysicienne affiliée avec au moins 9 organismes fondés par ExxonMobil.
Baliunas s'est distinguée par un article de 2003 où elle maintenait que le climat n'avait pas évolué de façon significative. C'était sans compter sur les réactions contradictoires de 13 scientifiques dont les travaux avaient été repris dans l'article et mal interprétés. Cela n'a pas empêché les groupes soutenus par ExxonMobil de poursuivre la diffusion et la promotion de cet article, dans un esprit de malhonnêteté et tromperie scientifique.

Malheureusement, ces méthodes ont porté leurs fruits puisque les investissements du pétrolier américain ont permis de retarder les prises de décisions au sein du gouvernement américain et de mieux diviser l'opinion publique américaine, dans un contexte ou le terrorisme monopolise la politique étrangère du pays.

Les agissements d'ExxonMobil ont indigné notamment de nombreuses personnalités scientifiques comme en témoigne les déclarations du Dr. James McCarthy, Alexander Agassiz, professeur en biologie océanographique à l'Université d'Havard et qui est impliqué dans les travaux du GIEC : "en tant que scientifique, j'aime à penser que les faits prévalent, et c'est ce qui se passe. Il est honteux qu'ExxonMobil ait cherché à cacher si longtemps des constats quand le futur de notre planète dépend des mesures que nous prenons aujourd'hui et dans les prochaines années."

Aujourd'hui, le camp des "négationnistes", c'est à dire des personnes qui refusent d'admettre la responsabilité des activités humaines dans les dérèglements climatiques, ne cesse de s'amoindrir, y compris dans les plus hautes instances politiques. C'est pourquoi, la Global Climate Coalition a vu ses membres diminuer : "le débat est clos. Quand 98% des scientifiques sont d'accord, il n'y a plus à tergiverser", déclarait en septembre 2006, John Hofmeister, président de Shell. Même ExxonMobil vient d'investir dans une étude européenne sur le stockage du CO2...

Quarante ans après les premières alertes sur cette problématique majeure et globale, maintenant que le consensus est presque atteint sur la réalité du changement climatique, il ne nous reste plus qu'à agir, le plus difficile...

En savoir plus:
Lire le rapport Smoke, Mirrors & Hot Air, How ExxonMobil Uses Big Tobacco’s Tactics to Manufacture Uncertainty on Climate Science - Union of Concerned Scientists (en anglais - format PDF) Notre dossier sur le changement climatique

Auteur : www.notre-planete.info(Christophe Magdelaine)