Bio-ethic : Notice: Undefined index: info in /home/eq60253/html/detailInfos.php on line 13
L'agriculture biologique au service de l'eau
Une délégation provençale à Munich : l'agriculture biologique au service de l'eau.
Les 10 et 11 octobre, une délégation d'élus et de responsables administratifs de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur s'est rendue à Munich pour étudier l'expérience de la ville en gestion de l'eau potable. Un programme novateur permet de maintenir une eau de qualité irréprochable, sans aucun traitement.

Les 2 clés du programme : une gestion forestière durable et une incitation forte à l'agriculture biologique
L'engagement de la ville ne date pas d'aujourd'hui. Depuis le début du XXème siècle, la Stadtwerke münchen (service municipal des eaux) rachète les terrains entourant la zone de réserve d'eau distribuée à Munich, pour les reboiser ou les donner en fermage dans des conditions strictes d'exploitation. Malgré ces mesures prévoyantes, les concentrations en nitrates et pesticides augmentent régulièrement à partir des années 60, avec l'intensification de l'agriculture. En 1992, Munich décide de mettre en place un programme de protection de l'eau plus ambitieux : à la gestion durable des terres boisées s'associe une incitation forte à l'agriculture biologique.
En échange d'une aide financière importante, les producteurs respectent le règlement européen de l'agriculture biologique, et d'autres mesures plus strictes. Les produits biologiques de la zone sont en partie commercialisés à Munich.

Les résultats : une eau pure et non traitée au robinet
La mise en place du programme a permis la conversion de nombreux producteurs à l'agriculture biologique. Aujourd'hui, 108 agriculteurs biologiques, sous contrat avec la Stadtwerke, cultivent 1985 ha sur la zone de captage du bassin versant.

Depuis 1992, les concentrations de l'eau en nitrates et en pesticides ont nettement chuté. Elles sont largement en-dessous des limites légales. Ainsi, l'eau de Munich ne subit aucun traitement de la source au robinet. La prévention par l’agriculture biologique revient à moins d'un centime d’€ par mètre cube d’eau, alors que le coût de dépollution d’une eau à plus de 50 mg de nitrates par litre et contaminée par les pesticides est de 23 centimes d'€ par mètre cube.
Il vaut donc mieux prévenir que guérir ! La découverte de cette expérience devrait donner lieu à des initiatives alliant agriculture biologique et préservation de l'eau en région PACA.

COMPTE-RENDU COMPLET ICI
Si vous n'arrivez pas à télécharger, écrivez-nous et nous vous enverrons ce compte-rendu par email

Contact :
Nathalie SIMONET
Chargée des relations presse - Bio de Provence-Alpes-Côte d'Azur
Tel : 04 90 84 03 34 -
Mail : nathalie.simonet@bio-provence.org